Le canal du midi : atout charme des Corbières

Le canal du midi : atout charme des Corbières

 

Au fil de ses méandres, le canal du Midi convoie depuis le 17ème siècle des voyageurs maritimes depuis Toulouse jusqu’à la mer Méditerranée. Aujourd’hui devenu une attraction touristique incontournable, il représenta autrefois une innovation majeure qui révolutionna le transport fluvial, et figure à ce titre sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1996.

Un des canaux les plus anciens d’Europe

C’est à un décret du roi-soleil que nous le devons. En effet, Louis XIV ordonna en 1666 la construction d’un ouvrage d’art d’une ampleur exceptionnelle pour l’époque : le creusement d’un canal qui permettrait de naviguer à l’intérieur des terres du Sud du royaume. C’est l’ingénieur Pierre-Paul Riquet, qui fut chargé de concevoir le projet et de le mener à bien.

Le canal fut d’abord emprunté pour le transport des voyageurs, du courrier et des marchandises. Des chevaux tractaient alors les bateaux sur des chemins de halage, prenant 4 jours pour rallier Sète depuis Toulouse. Le cours d’eau artificiel profita évidemment au commerce, enrichit les agriculteurs languedociens et permit d’importer des produits d'autres régions comme le savon de Marseille, le riz, etc.

20% du tourisme fluvial français aujourd’hui

De nos jours, les bateaux de plaisance ont remplacé les navires de commerce sur le canal du Midi. Ce dernier attire d’ailleurs plus de touristes que la Seine ! A lui seul, il représente 20% du tourisme fluvial français. A l'écluse d'Argens, on ne recense pas moins de 11 000 passages de bateau par an ! Attention cependant à bien choisir ses dates de vacances pour explorer le Midi en bateau, car la navigation n’est ouverte que du troisième samedi de mars à la première semaine de novembre.

 

Le paradis des promeneurs et des sportifs

Des promeneurs contemplatifs aux sportifs, il y en a pour tous les goûts sur le Canal du Midi. En plus de la marche ou du vélo que l’on peut pratiquer sur les chemins longeant le canal, il est possible de pratiquer d’autres sports. Sans parler des nombreux clubs, disséminés le long du canal, offrant des cours d’aviron. Diverses options sont possibles en fonction du temps dont vous disposez : louer un bateau sans permis, réserver une croisière à la demi-journée ou à la journée, effectuer une croisière au long cours en péniche-hôtel… Renseignez-vous auprès des offices de tourisme pour en apprendre davantage sur les loueurs, les diverses croisières et les trajets conseillés.

 

Pourquoi pas une croisière œnologique ?

En traversant les Corbières, vous découvrirez les vergers, collines et pinèdes bordant le canal, et de charmants petits villages sis entre les vignes qui fournissent nos vins de Corbières. N’hésitez pas à descendre de bateau pour aller déguster ces excellents breuvages ! Pour vous aider à les découvrir, l’AOC Corbières vous a concocté 5 itinéraires thématiques qui vous feront voyager à travers le terroir : la route des étangs et de la mer, la route des sites cathares, la route du cru Boutenac, la route de l’Alaric et la route de Narbonne à Lézignan-Corbières (http://20decorbieres.com/fr/les-routes). Chacune d’entre elles se parcourt en une journée ou plusieurs selon le temps dont vous disposez et est émaillée de caves et domaines à explorer. Faites halte là où le vent vous mène, au gré de vos envies et vos coups de cœur… Sans doute le plus sûr moyen de faire l’expérience de l’authenticité des Corbières !